Le blog du 409e RI

25 septembre 2016

Mai 1918 940 Mercredi 1er Ce matin, il fait un léger brouillard qui commence à se dissiper lorsque je descends. On attend DESCARPENTRIES et les Américains jusque vers midi. L'artillerie se met à donner du côté du Violu ; c'est sans doute le coup de main. Toute l'après midi, la séance continue et ne se calme que vers 6h1/2. Il continue à tomber des obus sur Croix-le-Prêtre. J'hérite d'un homme chien qui se met en position, mais dont l'animal a surtout l'air préoccupé de dormir. 941 Jeudi 2 Le temps est incertain. Il paraît que... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 septembre 2016

Le brouillard et deux officers américains

937 Dimanche 28 avril 1918 Le temps est un peu incertain. AIRAULT vient nous voir ; je ne remonte qu'avec la corvée de soupe car il n'y a pas grand chose à faire. Le temps se couvre petit à petit et un brouillard monte de la vallée. Le début de la nuit est très noir mais, pendant mon quart, de 4h à 6h, on y voit un peu. 938 Lundi 29 Ce matin, brouillard. Au déjeuner, AIRAULT nous amène deux officiers américains qui doivent rester avec nous pendant huit jours pour s'instruire sur les organisations. Ils ne savent pas un mot de... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2016

Roger BERTOIN (1892 -1959)

Le petit-fils de l'un des médecins du 409e m'a contacté récemment, et m'a communiqué un résumé du parcours de son grand-père, Roger BERTOIN. Une recherche sur le site des archives départementales du Rhône m'a permis de retrouver la fiche matricule de Roger BERTOIN, afin de compléter les éléments transmis par Olivier. Son grand-père était étudiant en médecine lors de son incorporation au 52e RI le 12 août 1914. Nommé médecin auxiliaire au 130e RI le 3 octobre 1914. Cité à l'ordre du 4e CA le 3 mars 1915 A montré le plus grand... [Lire la suite]
04 septembre 2016

En position sous le brouillard

931 Lundi 22 avril 1918 Il y a encore de la neige ce matin ; je dors jusqu'à 9 heures. Puis, je descends ; il y a un peu de brouillard. DESCARPENTRIES ne vient pas déjeuner et je remonte avec la corvée de matériel. Il commence à pleuvoir. Ma section doit monter demain en ligne ; ce n'est pas trop tôt car je commence à en avoir assez des autres. La neige fond petit à petit et il y a une boue phénoménale. 932 Mardi 23 La 4e Section se prépare à descendre et, en bas, je trouve la 2e qui m'attend ; cela me fait... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 août 2016

Du brouillard et de la grimpette

924 Lundi 15 avril 1918 Personne ne me réveille pour l'alerte et je ne m'en aperçois qu'à 5h1/4. Il fait un brouillard opaque et il pleut. Je fais la visite de l'îlot qui est situé d'une façon merveilleuse sur le sommet de la cote 732. Mon prédécesseur ayant reçu un coup de main, on n'a gardé que la contrepente. Les réseaux sont assez bons mais les abris laissent à désirer. On s'installe ; je ne descends pas déjeuner à Wissembach et ce n'est que vers midi que je descends. Je trouve les camarades qui m'engueulent parce que je... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 août 2016

Exercices et champagne

917 Lundi 8 avril 1918 Toujours du brouillard. Cet après-midi, je monte à cheval avec DESCARPENTRIES et nous allons vers Champfontaine reconnaître des emplacements ; nous nous engageons sur la route de Wissembach mais des bonnes femmes nous disent que c'est dangereux. On rentre. 918 Mardi 9 Nous mangeons maintenant avec le nouveau chef de Bataillon, le capitaine KUNZMANN. Assurément la popote est plus nombreuse ; il y a un piano dans la maison. La Vosgienne vient s'installer au camp Berniquet ; CULAN a un peu maigri.... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 août 2016

Lieutenant Constant SAILLANT (1893 - 1918)

Brièvement évoqué il y a quelques années, le nom de Constant SAILLANT apparaît à nouveau sur le blog au travers des souvenirs de René BRISSARD. Constant SAILLANT était né à Bouguenais (44) en décembre 1893. Lors de son incorporation au 77e RI en 1913, il était ajusteur. Caporal puis sergent en juin 1915, il se distingua en juin 1915 et fut cité à l'ordre du régiment le 18 mars 1916 : Le 6 juin 1915, à l'assaut des tranchées ennemies a fait preuve d'un sang-froid admirable et malgré une fusillade, a, de concert avec deux camarades,... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 août 2016

La relève, enfin !

910 Lundi 1er avril 1918 Il pleut à torrents ; je vais déjeuner et on passe l'après midi à Ancel à jouer au bridge. Je ne rentre qu'assez tard. 911 Mardi 2 Je vais d'abord toucher la solde, puis je vais rendre visite au toubib. DESCARPENTRIES est là pour faire un rapport sur la blessure accidentelle d'un type. Il tombe de la neige. Je rentre directement chez moi et j'écris. Il paraît que les boches ont coupé les fils de fer entre Scheffer Ferme et Henry Haut ; la Vosgienne vient faire une embuscade ; il y a un... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 août 2016

Pâques 1918

907 Vendredi 29 mars 1918 Il tombe de la pluie mêlée de neige. L'offensive continue toujours ; ce doit être la guerre en rase campagne qui reprend. Je vais à Ancel où je trouve Mr MONNE et à Weber où SAILLANT a élu domicile. Nous commençons par regarder l’îlot Weber, puis nous allons à Weber gauche et enfin à Didier Haut. On commence à déjeuner quand DESCARPENTRIES reçoit un coup de téléphone disant que la relève n'aura pas lieu. ; tête des types de la 6e qui doivent s'en aller retrouver le Bataillon à Fraize ! Nous... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 juillet 2016

Le froid, toujours là

900 Vendredi 22 mars 1918 Temps brumeux. ROBET me téléphone, mais l'appareil ne marche pas. Après le déjeuner, nous faisons un petit bridge et nous rentrons tranquillement. Le colon vient me voir et raconte tout un tas d'histoires ; toujours le matériel contre les gaz ! Avec ROBET, on téléphone à POIRÉ et on se gondole. 901 Samedi 23 Toujours beau temps ; RENAULT vient déjeuner avec nous : on fait ensuite un petit bridge. Puis je rentre avec ROBET qui est malade et ne descend pas dîner. Les boches envoient une... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :