Extrait de la Petite histoire du 409è RI par le Général VALTAT

Après les combats de Beuvraignes, le 409ème RI part en repos à Villers-Tournelle, Coulemelle et Rocquencourt. Les 5è et 7è Compagnies exécuteront, cependant, un coup de main supplémentaire à la Barricade, le 10 février 1916 : ce genre d’adieu au secteur nous coûte 6 blessés.

DAns le JMO quelques détails :

Ce coup de main est conduit par le Commandant PROUST. Il porte sur le bois 2 et la Barricade 431 sur la route des Flandres.

Mission :

" Reconnaître l'état de ces deux points d'appui après le tir de l'artillerie et en achever la destruction. "

L'opération s'exécute conformément aux ordres indiqués ci-dessus et les résultats acquis donnent satisfaction.

Les blessés de la 5è Cie (2è bataillon) : L'Aspirant POUPONNOT, le Sergent Anastase CORNETTE, les Soldats Joseph DUCHEMIN, Auguste HOUDAYER, André SOULAS, ROBUCHON, René JAMONNEAU et Louis CAILLOT.

3 d'entre eux décéderont cette même année 1916 ; l'Aspirant Roger POUPONNOT lors de la bataille de Verdun et les Soldats René JAMONNEAU et André SOULAS  lors de la Bataille de la Somme.