Le JMO du 409è RI nous indique qu'il fut détaché à l'aviation.

Une recherche parmi les fiches du personnel de l'aéronautique sur le site mémoire des hommes nous pemettra probablement d'en apprendre un peu plus.

Une fiche figure bien à son nom, elle nous indique ses prénoms, sa date de naissance, les grades successifs ainsi que son bureau de recrutement et son numéro matricule, renseignements utiles pour compléter son parcours militaire.

Roger DE LA BORIE DE CAMPAGNE est passé à l'aviation en qualité d'élève pilote, breveté pilote en juin 1918. Le temps de son instruction comme chasseur bombardier, il n'a pas été versé dans une unité aérienne combattante comme me l'a appris Albin que je remercie au passage : le 31 octobre 1918, il était au centre d'instruction aérien.
Cette fiche indique qu'il avait reçu deux citations : l'une à l'ordre de la brigade en mars 1916 et l'autre à l'ordre du corps d'armée en novembre 1916.

crx_g1


Son paraphe est porté sur la fiche

archives_A460958R


On y déchiffre R de Campagne

Poursuivons la recherche sur le site des archives de la Vienne pour consulter la fiche matricule.

Celle-ci nous apprend que Roger avait un degré d'instruction " 5 " correspondant à des études supérieures. Il fit son service militaire à compter du 28 novembre 1913 au 125è RI. Nommé Caporal en avril 1914, il était Sergent lors de la déclaration de guerre. Promu Sous-lieutenant de réserve en septembre 1914.
Blessé le 29 octobre 1914, lors d'une offensive du 125è RI dans le secteur de Poëlkappelle (Belgique).
Détaché au camp de la Courtine du 9 février au 5 mars 1915. Il passe au 409è RI le 1er mars 1915.

Le texte de la citation du 30 mars 1916 à l'ordre de la brigade :
" A exécuté une mise en batterie sur le toit d'une maison bombardée. A fait preuve de beaucoup de sang-froid. Belle tenue au feu. "

Ainsi que celle à l'ordre de l'armée du 31 octobre 1916 :
" Officer d'une bravoure éprouvée déjà blessé dans la 1ère partie de la campagne et ayant fait ses preuves à nouveau à Verdun, a dans la soirée du 13 au 14 octobre 1916, fait face à une attaque allemande débouchant au sud d'Ablaincourt et a pour une large part contribué à l'arrêter. Puis l'ennemi le débordant par sa gauche, lui a fait face de nouveau en l'arrêtant de justesse sur ses pièces. Le lendemain pour appuyer une attaque française voisine, s'est jeté à découvert sans ordres avec ses mousquetons et à de nouveau infligé de grandes pertes à l'ennemi. "

Promu Capitaine de réserve en 1929 au 32è RI, Il fut nommé Chevalier de la Légion d'honneur en mars 1933.

legion_1


Lors de la seconde guerre mondiale, il est mobilisé en 1939 et affecté au 77è RI. Malade, il est évacué en octobre 1939 et versé au dépôt en décembre. Il est affecté au centre d'instruction d'aspirants de la Courtine le 1er avril 1940.

Son acte de naissance indique que son père Roger de la BORIE était Marquis de CAMPAGNE, l'un des témoins, son oncle, était Comte de LAIZER.
En marge, figurent la mention de son mariage en 1924 avec Jeanne MAJON de la DEBUTERIE et celle de son décès en 1981 à Poitiers.