30 mars 2016

Etang de Vaux : 9 corps retrouvés

Coïncidence de l'actualité avec la découverte à proximité de l'étang de Vaux des restes de neuf corps, et le centenaire des combats de Vaux devant Damloup. L'étang de Vaux avec au fond le fort de Vaux devant Damloup Un article publié dans l'Est républicain du 29 mars 2016 évoque cette découverte par des promeneurs. Trop tôt pour savoir s'il s'agit des restes de soldats français ou allemands. Quelques outils semblent indiquer qu'il s'agirait d'Allemands d'après les premières observations. Celles-ci semblent également indiquer que... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 mars 2016

Six mois en 1917

Reprise de la publication des carnets de Louis OBLIGY. Seuls des noms de lieux sont mentionnés. Probablement malade au moment où le 409e est engagé à Cauroy, Louis est évacué sur l'arrière vers Lagny, puis Niort. [janvier 1917] Nous en sommes relevés le 17 par le 37e d’infanterie et allons cantonner à Bouxières aux Dames, où nous restons deux jours puis nous allons au repos à Liret où nous arrivons le 21. [février 1917] Nous en partons le 11 février pour aller à Buissoncourt où nous faisons des boyeaux [sic] pour établir une ligne... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2016

Joseph PARRAT, soldat de 1ère classe (1)

Un message de l'arrière petit-fils du Soldat Joseph PARRAT, qui me propose de m'envoyer quelques photos. Comment ne pas répondre favorablement à cette proposition ? Olivier, à qui je renouvelle mes remerciements, m'adresse donc des scans du livret militaire, d'une citation, et deux photos datées de février 1918. Sur la première, Joseph PARRAT apparaît seul Sur la seconde, il est au milieu de ces camarades de la [...] 14e escouade de la 6e Cie du 409e de marche [...] comme il l'indique lui-même au dos de cette carte photo... [Lire la suite]
26 mars 2016

Cafard et temps couvert

766 Jeudi 8 Jusqu'à 3 heures, je reste chez moi sans aller à la Cie ; je m'occupe comme je peux. Puis, je vais sur la route de Lizy et je conduis la Cie aux douches. Après le dîner j'écris et je me couche de bonne heure car je suis fatigué. 767 Vendredi 9 J'ai le cafard ! Il pleut aussi je ne sais que faire. J'écris et je fais la navette de la Cie à chez moi. 768 Samedi 10 Temps couvert et pas mal de boue. Rien à faire. 769 Dimanche 11 Je vais à la messe de 10 heures et je m'embête toute l'après midi. 770 Lundi 12 ... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2016

Un chouette lapin au menu

Reprenons le cours du récit de René BRISSARD, avec la suite de la transcription réalisée par Alain, son petit-fils. Nous sommes au début du mois de novembre 1917. 759 Jeudi 1er Je suis désigné pour garder les ballots, aussi je ne pars pas avec le bataillon ; je passe la matinée à arranger les affaires. Les camions s'amènent à midi 30 ; il n'y en a que 2 pour le bataillon aussi je fais charger le plus précieux et je laisse le reste. Les camions du 2e bataillon avec l'aspirant BEAUCENS viennent nous rejoindre et nous... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2016

Vaux avant la guerre, un village souriant

Vaux avant la guerre La légende au dos de cette carte postale : Vaux avant la guerre, un village souriant Copie transmise par Francis représentant le moulin et l'étang de Vaux avant la guerre Après la guerre, quelques vues de l'étang et des alentours après les combats Le village et l'étang en 1917 L'étang et le ravin de la fausse côte L'étang et le fort de Vaux à l'horizon  
Posté par dunbarne à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mars 2016

1916 - 2016 : au moins 569 tués à Vaux devant Damloup

Lorsque j'ai débuté les recherches sur le 409e, j'ai commencé un recensement des morts pour la France à partir de la liste des noms figurant dans l'historique du régiment. A partir de cette liste, j'ai recherché les fiches sur le site Mémoire des hommes. A l'époque les fiches dont les décès n'avaient pu être imputables directement au conflit n'étaient pas encore en ligne. Depuis, ce n'est plus le cas. Autres sources : le fichier des sépultures de guerre pour les hommes inhumés dans des nécropoles nationales, et le site... [Lire la suite]
10 mars 2016

1916 - 2016 : Éloignés de la fournaise

10 mars 1916 raconté par Jean LAGRANGE, Adjudant à la 4e Cie (1er bataillon du 409e) Au jour, nous sommes à la caserne Chevert, toujours sous les obus, mais éloignés de la fournaise. Il fait bon se restaurer un peu. La nuit prochaine nous pourrons dormir enfin ! Le reste du régiment doit rejoindre demain. Je rassemble des isolés, des égarés, les rescapés des compagnies décimées. Merci de ne pas reproduire sans autorisation. Vaux vu par les Allemands du 19 RIR (épilogue) La fin du drame Épuisé, le 19è est relevé par l’IR... [Lire la suite]
09 mars 2016

1916 - 2016 : Plusieurs billets de parterre

9 mars 1916 raconté par Jean LAGRANGE, Adjudant à la 4e Cie (1er bataillon du 409e) Le combat ne cesse pas de la nuit. On craint une attaque sur le fort de Vaux. De fait, le bombardement redouble à la fin de la nuit et à 6 heures, il fait à peine jour, les boches montent à l'assaut en masses sur les pentes du fort, en ordre parfait, lançant des fusées-signaux au fur et à mesure de leur avance. Plus de tranchée. Nous sommes en tirailleurs dans les trous d'obus. Plus de 75 pour faire le barrage, ils sont écrasés, une seule pièce tire.... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 mars 2016

1916 - 2016 : Satané quart d'heure !

8 mars 1916 raconté par Jean LAGRANGE, Adjudant à la 4e Cie (1er bataillon du 409e) La violence du feu d'artillerie augmente sans cesse. Nos premières lignes sont soumises au bombardement des minenwerfer. Une attaque est imminente. Elle se produit dans la matinée et est enrayée, mais les 2 bataillons en ligne ont subi de grosses pertes. Le 1er bataillon reçoit l'ordre d'aller renforcer la ligne. Pendant son mouvement, le combat reprend. Il faut passer les deux pentes du ravin sous un barrage très serré de gros calibre. Mon... [Lire la suite]