Des recherches sur un caporal prisonnier du 347e RI m'ont permis de trouver mention du Sergent Auguste GENTILHOMME détenu dans le même camp de prisonnier.

Auguste GENTILHOMME, était né en 1894 à Jarzé (49).

Engagé volontaire en 1913 au 77e RI pour 3 ans alors qu'il était représentant pour machines à chaussures et cuirs, il fut incorporé dans ce régiment.

Caporal le 11 septembre 1914, il fut muté au 409e RI en mars 1915 et nommé sergent en mai 1915.

Porté disparu un an plus tard le 8 mars 1916 à Vaux, il avait été fait prisonnier le 7 mars 1916 alors qu'il était affecté à la 12e Cie (3e bataillon).

La base de la Croix-rouge internationale comporte deux fiches au nom d'Auguste : une comme sergent au 408e RI et l'autre comme sergent au 409e.

L'une d'elle indique qu'un autre soldat avait été interrogé lors de l'enquête pour retrouver le Caporal René THIERRY, précédemment évoqué.

Détenu au camp de Dülmen, il fut dirigé sur celui de Hameln en septembre 1916 avant d'être évacué vers celui de Soltau en mars 1917.

Rapatrié le 10 janvier 1919 et rattaché au 77e RI, il fut démobilisé en septembre de la même année.

Il s'est marié à Cholet en 1922 avec Raymonde GERARD.

En octobre 1936 il fut rattaché à la classe 1909 comme " [...] père de deux enfants vivants (art. 58 de la loi de recrutement) ".

Dans la correspondance d'Henri GRELIER, on trouve mention d'un GENTILHOMME, s'agirait-il du même homme ?

Il est décédé à Cholet âgé de 77 ans.