En cherchant sur le net, j'ai déniché plusieurs lettres du Caporal André SAULNIER que j'ai pu acquérir. Je vous porpose d'en prendre connaissance au travers des transcriptions.

Elles sont échangées avec sa famille ; parfois on peut lire l'autre lettre, celle reçue de la famille. André se servait de la partie de la feuille laissée en blanc pour répondre.

Ces quelques lettres couvrent la période juin 1915 - novembre 1916, avec des interruptions.

La première est adressée à André le 14 juin 1915 (orthographe respectée). Le 409e est parti depuis peu de Chinon :

Cher Fils,

Nous répondons à ton aimable lettre fait du 8 juin que nous avons reçu hier et nous aussi nous trouvons épatant que tu reçois pas nos lettres. Tu auras dû en recevoir à présent, nous mettons l'adresse comme tu nous dit. Nous autres nous recevons bien les tiennes, nous sommes heureux d'apprendre que tu es en bonne santé. Pour nous la santé est bonne aussi de ce moment.

Nous t'écrivons aussi souvent que nous puissions presque tous les jours. Tu n'en manques pas en route.

Tes oncles nous ont écrit avant hier: Pierre et Célestin ils sont eux aussi en bonne santé, et Fernand ton cousin nous a écrit aussi. Il a maintenant la rougeol, il en a encore pour 20 jours.

Chez nous c'est la misère pour serrer le foin : il tombe de l'eau presque tous les jours. Espérons que tu doit les recevoir à présent. Nous terminons en tembrassant de tout notre coeur.

Tes parents

Saulnier

PS : Mme Martin de Breuillac est morte ces jours derniers.