Ce message est le 1000e posté depuis la création du blog.

 

La lettre du 30 juillet 2015 débute par l'écriture de la mère d'André SAULNIER. A la suite, son père écrit lui aussi. L'orthographe est respectée.

bois frouin le 30 juillet 1915

Cher enfant chéri

Au jourd hui nous avons reçu une lettre bien bien aimable de toit qui nous dit que tu est en bonne santé.

Nous aussi la santé est parfait.

Au jourd hui vendredi il a fait beau temps. Nous nous avon occuper de nos jerbe toute la journée. Nous avon fait trente deux maillée d'avoine. Elle était bien sèche.

Nous avon a couper au champ de vallance de la petite avoine noire la moitié de la grande verssant. La petite versant est coupée. Les moisson chez nonus seron bientot finie. Il en reste pas plus beauquou chez ami sa mest avis que je nes pas moisonner. Je ne me suis pas fatigée.

Je ne vois pas rien de nouveaux a te dire qua le désire une bonne et parfaite santé et que la sois la fin bientot. Je fini ma lettre en t'embrassant de tout notre coeur et plusieur fois.

M S

Saulnier

Cher fils

Je ne sais pas si Mr Maurice BRAULT veut t'écrire. Sa grand mère est venue demander de tes nouvelles qu'il parler de toi sur une lettre qu'il lui a envoyer ; elle nous a demander ton adresse, nous lui avons donner. Voilà la sienne :

Maurice BRAULT au 416eme de marche 2eme bataillon 6eme compagnie 2eme section
Secteur postal n°115

Je termine en t'embrassant de coeur.

Ton père

E Saulnier

Ce message est le 1000e posté depuis la création du blog.