Mardi 3 août 1915 [la lettre est arrivée trois jours plus tard le 6 août 1915]

Mes biens chers Parents

Je viens répondre à votre lettre qui m'a fait un grand plaisir de vous savoir toujours en parfaite santé.

Tant à moi elle est très bonne.

Je suis content de savoir l'adresse de Brault car je ne savais ce qu'il était devenu ! Je lui fais une lettre aujourd'hui afin de savoir s'il est gradé.

Depuis le temps, il doit avoir décroché des galons.

Si vous vous en rappeler, il y a 1 an ce matin que défunt Lugniaud (?) partait, ce qui lui faisait bien de la peine ainsi que la pauvre Marie Louise.

Enfin que voulez-vous, il faut en voir de toute manière.

Mais il ne faut pas s'en faire pour cela.

Ne vous inquiétez pas de moi.

Dans l'attente de vos bonnes nouvelles.

Votre fils qui vous embrasse de tout son coeur.