Une autre lettre écrite par la mère d'André (orthographe respectée)

Bois frouin Mardi 21 septembre 1915

Notre cher ami André

Nous répondont à ta lettre que nous avont reçu au jourd'hui ce qui nous a fait plesir d'aprendre que tu est en bonne santé. Nous aussi la santé est parfaite. Au jourd'hui il a fait beau temp nous avont rateler notre fouin au bois d'erlut au champ de Valance à la bringe avec la rateleuse a Bourdin.

Nous nous avont pas fatiguer. Nous en aurions fait pour deux jours à rateler et demain s'il fait beau temps nous yrons le chercher. Nous en auron une bonne chartée et du bon.

Cher ami fait attention du mieux que tu le poura a toi et soigne toi bien aussi si tu le peu. Ne tennuie pas pour nous, notre besogne est bien avancée. Ses le dernier fouin nous semons pas beauquou de blé comme tu sais. Nos terre son beaucquon en prés.

Pas de nouveaux a te dire qu'a t'embrassant de tous notre coeur.

Que le bon dieu te garde toujour en bonne santé.

Ton père et ta mère qui ne t'oublie pas.