Le petit fils de François CHAUCHE à la recherche de renseignements sur le parcours de son grand-père, a déposé un commentaire, lorsqu'il a trouvé, sur le blog, la photo de la sépulture de celui-ci.

François CHAUCHE était né à Montceau les Mines en 1882. Il exerçait la profession de mineur lorsqu'il fut incorporé en 1903, après avoir été déclaré soutien de famille en 1902.

Il effectua son service militaire au 158e RI et fut libéré en 1904 avec un certificat de bonne conduite.

En 1905, il épousa Anne AILLOT à Montceau les Mines.

En 1908, il accomplit une période d'exercices au 10e RI.

Lors de la mobilisation générale, il rejoint le 134e RI et plus probablement le 334e RI en raison de sa qualité de réserviste.

En avril 1915, il fut affecté au 58e régiment d'infaterie territorial, puis en mars 1916 au 409e RI qui avait perdu 1400 hommes lors des combats pour la défense du Fort de Vaux.

François fut tué le 29 juillet 1916 à Quennevières (60). Il était à la 5e Cie.

François CHAUCHE avait 34 ans.

archives_D130197R

Sa veuve reçut un secours de 150 francs au mois de septembre 1916.

Elle reçut également en 1919 la Médaille militaire décernée à titre posthume avec la citaiton suivante :

Soldat d'élite toujours volontaire pour les missions périlleuses. Blessé mortellement le 28 juillet 1916 étant de faction, a fait preuve d'une grande force d'âme en supportant ses souffrances sans aucune plainte pour ne pas émotionner ses jeunes camarades. Par son attitude devant la mort, a forcé l'admiration de ceux qui l'entouraient.

Médaille militaire

Il est inhumé à la Nécropole nationale de Tracy le Mont (60).

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Montceau les Mines (71).