Le 8 mai 1917 raconté par Jean LAGRANGE, sous-lieutenant à la 1ère compagnie

De bonne heure, visite du général SCHMITT, accompagné d'un officier d'état-major. Il observe en détail les lignes ennemies, pendant ce temps un avion boche nous survole à faible hauteur, ce qui oblige tout le monde à se cacher.

On distingue très bien l'observateur penché en dehors du fuselage.

Avant son départ, le général nous annonce une attaque de notre part pour le lendemain. Cette nouvelle est toujours séduisante. Encore du travail en perspective. Il distribue du tabac aux guetteurs et part en nous souhaitant bonne chance.

Journée ordinaire. Bombardement normal avec barrage habituel le soir.

Renforcement des fils de fer et plusieurs heures de quart dans la nuit.

Merci de ne pas reproduire sans autorisation.