Le 13 mai 1917 raconté par Jean LAGRANGE

Après la relève par le 170e, nous arrivons au " bastion Jemmapes " notre ancienne première ligne. Nous pouvons dormir et nous reposer.

Le soir nouveau déplacement. Nous gagnons à la nuit le " bastion Magenta " également situé sur notre première ligne d'autrefois, mais de l'autre côté du canal, à hauteur de l'écluse du Godat.

Pour y parvenir nous avons quelques difficultés à cause d'un marais assez large, qu'il faut franchir sur un étroit passage de fortune. La nuit est noire, nous marchons avec précaution.

Après quelques émotions dues au mauvais état de la passerelle de fortune, nous posons le pied sur l'autre rive.

Merci de ne pas reproduire sans autorisation.