Du 19 au 20 mai 1917 par Jean LAGRANGE, sous-lieutenant à la 1ère compagnie

Deux bonnes journées de repos et de nettoyage. Je commence à reprendre mes sens.

Soudain, grande satisfaction : je pars en permission !

Avec deux camarades, nous nous engloutissons dans le coffre d'une camionnette postale qui nous emmène prendre le train à Épernay.

En route pour Paris !

Merci de ne pas reproduire sans autorisation.