Théophile PAQUINET était sergent à la 9e Cie du 409e RI.

Lorsque sa famille contacta la Croix-rouge, il était introuvable. Un renseignement alors communiqué par l'Adjudant-Chef Maxime DOSSE, détenu au camp de Stuttgart,  permis d'apprendre qu'il avait été fait prisonnier.

Une fois qu'il put être localisé au camp de Dülmen puis à celui de Minden, ce renseignement fut transmis à sa famille en août 1916.

Théophile était maçon lors de son incorporation en mars 1913 au 125e RI en qualité d'engagé volontaire pour 3 ans.

Nommé 1ère classe le 3 août 1914.

Blessé le 24 août 1914, il fut nommé caporal le 18 octobre, puis sergent en novembre 1914. Affecté au 409e RI dès la création de ce régiment en mars 1915.

Capturé lors des combats de Vaux devant Damloup, il fut rapatrié en janvier 1919.

Il épousa en 1920 Edmée GALLET, originaire de Monthermé (08).

Il poursuivit une carrière militaire dans la gendarmerie.

Décoré de la Médaille militaire en 1931.

Médaille militaire