Trouvé sur un site d'enchères en ligne, une image pieuse

" à la chère et héroïque mémoire de Jacques Ambroise Joseph ROBET "

Je n'ai pu déposer que deux enchères, mon budget étant dépassé, elle m'échappe.

Elle est ornée du portrait du Lieutenant ROBET, et nous apprend que les deux frères aînés de Jacques sont également morts pour la France.

ROBET_Jacques

Des extraits de ses lettres sont reproduits au verso dont celui de sa dernière lettre :

" Nous étions tellement désireux tous les trois que la France reprenne son rang, qu'elle réoccupe l'Alsace-Lorraine, que victorieuse, elle retrouve sa prospérité et sa liberté, qu'il est juste que nous ayons contribué de notre sang à la réalisation de nos désirs. "

Le sous-lieutenant Luc ROBET est décédé des suites de ses blessures en 1914, le sergent Ambroise ROBET est décédé en captivité en 1915.

Plus haut un extrait de la lettre du Lieutenant-colonel TREILLARD, commandant le 409e RI :

" Il est tombé glorieusement à la tête de ses hommes, face à l'ennemi. Il a servi son Pays de toutes ses forces et de tout son coeur jusqu'au suprême sacrifice. Nous l'aimions tous pour sa bravoure, sa droiture, sa modestie et sa bonté. Il laisse dans le régiment un souvenir ineffaçable et il emporte dans la tombe l'estime et l'affection de tous. "

Il est inhumé à la Nécropole nationale de Neuilly Saint-Front (02), tombe 884.