09 mars 2009

Vaux : souvenir d'André COLOMBIER

Dans " Les Camarades " de Roger BOUTEFEU sont regroupés 600 récits de combattants français et allemands de 1914-1918.Parmi eux figure le récit d'André COLOMBIER - sous officier à la 1ère Cie du 409è RI. (Merci à Olivier pour la communication de cet extrait) Le 9 [plutôt le 8 le commandant DE LATTRE étant décédé le 8], au matin, ordre de nous rendre immédiatement au village et au Fort de Vaux attaqués plusieurs fois.Nous passons devant les batteries de 75 du 60è RA ; elles tirent sans arrêt, à une distance d'environ 900... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2009

Les MPLF du 409ème RI tombés à Verdun

Comme annoncé, voici la liste des hommes du 409ème RI tombés lors des combats pour la défense du Fort de Vaux.La liste figurant dans l'historique a servi à construire celle-ci puis les recoupements avec le fichier des sépultures de guerre, le site memorialgenweb, les noms cités dans différents documents tels que la liste des soldats cités figurant dans le JMO m'ont aidé à compléter celle-ci, qui n'est pas exhaustive. Aujourd'hui encore, grâce au balayage des fiches mémoire des hommes que certains font pour leurs recherches sur... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2009

L'appel du 11 mars 1916

Après les terribles journées de début mars 1916, le 409è est relevé et se trouve dans le tunnel de Tavanes le 11 mars 1916.Un appel est fait :Officiers présents : 28 - pertes 38Troupe présents : 1.140. Le nombre des pertes n'est pas indiqué.Le 19 mars il reçoit un renfort composé de 2 officiers, 1 adjudant, 2 aspirants, 2 sergents, 18 caporaux et 300 hommes.Le 22 mars, les effectifs sont complétés d'un nouveau renfort : 2 capitaines, 8 sous-lieutenants, 39 sergents, 55 caporaux et 675 soldats. Ces deux renforts additionnés donnent... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mars 2009

Vaux - la ruse allemande

Le 9 mars 1916, les Allemands utilisent les capotes et casques pris sur les prisonniers du 409è capturés la veille.Cela leur permet de tromper la Cie du 38è RI venue en renfort.Cette Cie était commandée par le Capitaine FINOUX et le Sous-lieutenant BOULET qui sont capturés avec 40 hommes (source JMO du 38è RI). Cette ruse est également utilisé contre le 408è RI lors d'un assaut relaté dans un historique du 408è RI (numérisé par Jean-Claude PONCET) qui a été rédigé en vers par M. Alfred DAÜER Instituteur à Aloxe-Corton (21).Au début... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2009

Vaux : le 9 mars 1916

A 5 heures on constate une infiltration de 2 ou 3 compagnies allemandes dans le chemin creux, croupe du fort de Vaux, compagnies appuyées par une mitrailleuse. Bientôt c'est une nouvelle attaque : c'est le fort de Vaux, masse imposante, qui, cette fois, est l'enjeu. D'où nous sommes nous suivons parfaitement les opérations. Les Boches qui, la veille, ont pris pied sur les pentes nord-est du fort, se sont organisés pendant la nuit et montent à l'assaut en colonnes épaisses et profondes. Nous les voyons grimper en ordre et lentement ;... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mars 2009

Vaux : la longue nuit du 8 au 9 mars 1916 (2)

C'est alors que ceux qui se trouvaient sur l'autre versant, c'est-à-dire à la carrière, près du Bois-vert, purent voir monter les Boches nombreux comme une fourmilière en marche. Ils avançaient, en rangs serrés, et sur la terre mutilée, tel un long serpent vert foncé rampant. Haletants, nos soldats assistaient à cette progression, et quelle joie pour eux, malheureusement trop rare, quand un de nos obus tombait dans cette masse et qu'après l'éclatement ils distinguaient une tache verte à jamais immobile. Sur le versant occupé... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 février 2009

Le Sous-lieutenant DE BEAUREGARD

Le Sous-lieutenant Jean Baptiste Marie Augustin SAVARY DE BEAUREGARD, est tombé comme tant d'autres le 8 mars 1916 à Vaux devant Damloup (55). Il avait 24 ans. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Combrand (79). Titulaire de la citation suivante, à l'ordre du Corps d'Armée :Officier de valeur, a su tenir sa troupe sous le feu dans des circonstances critiques. Modèle de courage et d'abnégation. Est tombé glorieusement. Il était ancien élève de l'Institut catholique de ParisSon père, Louis Henri SAVARY DE BEAUREGARD... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 février 2009

La mort du Commandant DE LATTRE

Le 8 mars 1916, le Commandant Jean DE LATTRE, chef du 1er bataillon, reçoit l'ordre de charger pour secourir le 2è bataillon.Quelques quarts d'heure auparavant Il avait quitté l'abri de l'emplacement de 75, pour monter en première ligne, il avait dit à son secrétaire le Caporal DUBRULLE :" Je sens que cette fois-ci je n'en reviendrai pas et que j'aurai le même sort que mon malheureux fils tombé à Neuville Saint Vast ! "Pressentiment éprouvé par tant de poilus, avertissement du destin qui ne trompait pas.Bravement, le grand... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2009

Vaux : Début d'une longue nuit (8 au 9 mars 1916)

Dans la nuit très noire et glaciale qui rend les mouvements de l'ennemi plus lents et qui permet un repli plus sûr, la carrière est abandonnée pour éviter l'encerclement. En effet, à gauche, devant, à droite, à quelques dizaines de mètres des nôtres, ne cessent de scintiller, étoiles d'une seconde, les petites fusées blanches que les Boches formant la 1ère ligne font partir avec leurs pistolets spéciaux, afin de signaler leur présence à leurs artilleurs, et éviter ainsi d'être bombardés par leurs propres canons.Ce repli effectué, on... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 février 2009

Vaux devant Damloup - 8 mars 1916 (3è partie)

Par suite de ce mouvement débordant et des emprises de l'ennemi, le 2è bataillon est dans l'obligation de rectifier sa ligne ; au cours de ces combats, le Lieutenant MERLIN est mortellement atteint le long de la voie ferrée : la 8è Cie n'a plus d'officiers.Les réseaux et les tranchées ont été totalement détruits ; c'est maintenant la lutte à découvert.A ce moment, le peloton de sapeurs-pionniers-bombardiers, sous la conduite du Lieutenant A. GUERIN, qui les commande avec une grande autorité, est rappelé par le Colonel. On les voit,... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,