14 mai 2017

1917 - 2017 : sous un barrage d'artillerie

Le 14 mai vu par Jean LAGRANGE Repos pendant la journée. Le bombardement est à peu près continu sur la 1ère ligne qui se trouve devant nous et sur l'écluse du " Godat ", point de passage important. La nuit venue, je pars avec 60 hommes pour travailler au déblaiement d'un boyau comblé dans la journée. Ce travail est entrecoupé d'arrêts, causés par l'arrivée des obus boches. Au moment où le travail se trouve achevé, des fusées demandant le barrage partent de nos lignes. Il s'ensuit une canonnade de part et d'autre, à laquelle nous... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 mai 2017

1917 - 2017 : en équilibre sur une passerelle

Le 13 mai 1917 raconté par Jean LAGRANGE Après la relève par le 170e, nous arrivons au " bastion Jemmapes " notre ancienne première ligne. Nous pouvons dormir et nous reposer. Le soir nouveau déplacement. Nous gagnons à la nuit le " bastion Magenta " également situé sur notre première ligne d'autrefois, mais de l'autre côté du canal, à hauteur de l'écluse du Godat. Pour y parvenir nous avons quelques difficultés à cause d'un marais assez large, qu'il faut franchir sur un étroit passage de fortune. La nuit est noire, nous marchons... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2017

1917 - 2017 : un fond de tranchée garni de cailloux

Du 10 au 12 mai 1917 raconté par Jean LAGRANGE, sous-lieutenant à la 1ère Cie Nous continuons à tenir le même coin dans des conditions assez pénibles à cause du manque d'abris. Il faut passer les nuits à la belle étoile, mais la fatigue nous accable tant que, même sur un fond de tranchée garni de cailloux, chacun trouve le moyen de dormir à poings fermés. Le 11, dans la journée, un avion boche abattu par l'un des nôtres tombe enflammé dans ses lignes. Le lendemain à la nuit, nous sommes remplacés par le 170e. Merci de ne pas... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 mai 2017

1917 - 2017 : le secteur est d'un calme stupéfiant

La journée du 9 mai 1917 vue par Jean LAGRANGE Les ordres d'engagment pour l'attaque arrivent. Heure H = 11 heures. L'attaque aura lieu par surprise, après un bombardement court et violent de H - 2' à H. Tir déclenché de la 1ère ligne par fusées. Pour ne pas éveiller l'attention aucun avion français ne circulera à cette heure, rien ne changera l'aspect habituel du secteur. Troupes d'assaut (les 3 bataillons du 409e) en place une heure avant l'attaque. Ma section est réserve de la compagnie, qui doit progresser dans la tranchée... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 mai 2017

1917 - 2017 : visite en première ligne

Le 8 mai 1917 raconté par Jean LAGRANGE, sous-lieutenant à la 1ère compagnie De bonne heure, visite du général SCHMITT, accompagné d'un officier d'état-major. Il observe en détail les lignes ennemies, pendant ce temps un avion boche nous survole à faible hauteur, ce qui oblige tout le monde à se cacher. On distingue très bien l'observateur penché en dehors du fuselage. Avant son départ, le général nous annonce une attaque de notre part pour le lendemain. Cette nouvelle est toujours séduisante. Encore du travail en perspective. Il... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mai 2017

1917 - 2017 : sous le parapet de la tranchée

Le 7 mai 1917 raconté par Jean LAGRANGE, sous-lieutenant à la 1ère compagnie Notre installation manque de confortable. Pour abri, une niche sous le parapet de la tranchée, laquelle est bouleversée en de nombreux endroits. Beaucoup de prudence pour circuler. La hauteur de Brimont domine tout. Nos mouvements sont épiés et tous aperçus et reçoivent une quantité d'obus proportionnée à leur importance. Trois pour un homme isolé, j'en fais l'expérience. De plus l'aviation ennemie est très active. Plusieurs fois par jour nos premières... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 mai 2017

1917 - 2017 : comme une volée de moineaux

Le 6 mai 1917 par Jean LAGRANGE, sous-lieutenant à la 1ère compagnie Le matin de bonne heure, reconnaissance des emplacements que nous viendrons occuper dans la nuit. Par bonheur, l'artillerie allemande est calme. Nous pouvons franchir la route 44 et le canal sans être inquiétés. Quelques rafales de tir indirect à la passerelle de fortune du moulin de Loivre. Des cadavres de l'avant-veille non enterrés. Nos camarades du 170e paraissent éreintés. Retour à Cauroy sans incident. La course a été longue, il ne reste plus qu'à dormir... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mai 2017

1917 - 2017 : sous la toile de tente

Le 5 mai 1917 raconté par Jean LAGRANGE, sous-lieutenant à la 1ère compagnie De bonne heure, le général SCHMITT [SCHMIDT], commandant la [167e] Division, nous rend visite et annonce que nous irons sous peu remplacer le 170e en première ligne. Nous passons encore toute la journée dans la tranchée en nous camouflant au moyen de toiles de tente tendues au-dessus de nos têtes et parsemées d'herbages coupés aux alentours. De la sorte, nous évitons le repérage par avions et par suite le bombardement. Seuls quelques obus toxiques destinés... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mai 2017

1917 - 2017 : Sous la gueule des canons

Pour commémorer le centenaire des combats de Cauroy, je vous propose le récit qu'en fit Jean LAGRANGE, sous-lieutenant à la 1ère compagnie : [...] Le 3 [mai] au soir, nous apprenons que J = 4. C'est pour demain. Nous nous mettons en tenue d'attaque, les musettes sont bourrées, l'une de vivres, l'autre de grenades et vers minuit nous partons de façon à nous trouver le 4 mai, avant le jour, à notre place de bataille, dans une tranchée sans abris aux avancées du village de Cauroy. L'attaque doit partir à 6 heures. Nous nous trouvons... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 mai 2017

François CHAUCHE (1882 - 1916)

Le petit fils de François CHAUCHE à la recherche de renseignements sur le parcours de son grand-père, a déposé un commentaire, lorsqu'il a trouvé, sur le blog, la photo de la sépulture de celui-ci. François CHAUCHE était né à Montceau les Mines en 1882. Il exerçait la profession de mineur lorsqu'il fut incorporé en 1903, après avoir été déclaré soutien de famille en 1902. Il effectua son service militaire au 158e RI et fut libéré en 1904 avec un certificat de bonne conduite. En 1905, il épousa Anne AILLOT à Montceau les Mines. En... [Lire la suite]