08 octobre 2016

Préparatifs de revue

954 Mercredi 15 mai 1918 Le temps est couvert mais il ne pleut pas. Cet après midi, une séance récréative est donnée par le Bataillon dans une baraque. On encaisse pas mal de chansons et l'on se quitte en buvant de la bière. Puis nous allons à Corcieux chez CAGNAC faire un « exercice de liaison ». Chants, bière, cris et stupidités. Tous les officiers du régiment sont là. Nous rentrons à 7 h ½. 955 Jeudi 16 Demain, le bataillon doit aller à Bruyères assister à une revue aussi la journée se passe-t-elle en préparatifs. Dans... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 octobre 2016

Lucien SARRAULT, invalide de guerre

Un commentaire récemment déposé sur le blog m'a permis de retrouver la fiche matricule du Soldat Lucien SARRAULT à force d'échanges avec sa petite-fille. Les renseignements distillés petit à petit m'ont indiqué que son grand-père Lucien se nommait SARRAULT et qu'il était originaire de la commune de La Crèche (79). M'armant de patience, je parcours le fichier des décorés et blessés que j'ai constitué il y a quelques années à partir de relevé dans le JMO du 409e et d'autres sources et Bingo ! je retoruve le nom, la date et le texte de... [Lire la suite]
04 octobre 2016

1916 - 2016 : Premiers jours de tranchée

L'engagement du 409e dans la Bataille de la Somme eut lieu au mois d'octobre 1916, il y a cent ans. A cette occasion, je vous propose la transcription des souvenirs de Jean LAGRANGE, alors Sous-lieutenant à la 1ère Cie (1er bataillon), Chef de section. 29 septembre au 4 octobre 1916 Après reconnaissance habituelle des positions nous remplaçons en 1ère ligne, la 1ère Cie au boyau du Valet devenu tranchée. Pas de fil de fer devant nous. Lignes ennemies à : 250 m à gauche de la Cie, 800 m au centre, 50 m à la droite. Deux... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2016

La relève enfin

947 Mercredi 8 mai 1918 Je dors jusqu'à 9h et je descends juste pour le déjeuner. ROBET essaye de me remonter un peu le moral, mais j'ai le cafard et je repars de suite pour le Chêna. La pluie a cessé et il y a une visibilité superbe. Le secteur est calme. 948 Jeudi 9 ROBET vient me voir avec la patrouille du matin et je descends avec lui à Wissembach. Nos successeurs du 360[e RI] ne tardent pas à arriver ; le commandant de la Compagnie à l'air très jeune, mais un peu bourreur de crâne. Je remonte avec lui au Chena, après... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2016

Patrouilles et coups de main

Mai 1918 940 Mercredi 1er Ce matin, il fait un léger brouillard qui commence à se dissiper lorsque je descends. On attend DESCARPENTRIES et les Américains jusque vers midi. L'artillerie se met à donner du côté du Violu ; c'est sans doute le coup de main. Toute l'après midi, la séance continue et ne se calme que vers 6h1/2. Il continue à tomber des obus sur Croix-le-Prêtre. J'hérite d'un homme chien qui se met en position, mais dont l'animal a surtout l'air préoccupé de dormir. 941 Jeudi 2 Le temps est incertain. Il paraît que... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 septembre 2016

Le brouillard et deux officers américains

937 Dimanche 28 avril 1918 Le temps est un peu incertain. AIRAULT vient nous voir ; je ne remonte qu'avec la corvée de soupe car il n'y a pas grand chose à faire. Le temps se couvre petit à petit et un brouillard monte de la vallée. Le début de la nuit est très noir mais, pendant mon quart, de 4h à 6h, on y voit un peu. 938 Lundi 29 Ce matin, brouillard. Au déjeuner, AIRAULT nous amène deux officiers américains qui doivent rester avec nous pendant huit jours pour s'instruire sur les organisations. Ils ne savent pas un mot de... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2016

Roger BERTOIN (1892 -1959)

Le petit-fils de l'un des médecins du 409e m'a contacté récemment, et m'a communiqué un résumé du parcours de son grand-père, Roger BERTOIN. Une recherche sur le site des archives départementales du Rhône m'a permis de retrouver la fiche matricule de Roger BERTOIN, afin de compléter les éléments transmis par Olivier. Son grand-père était étudiant en médecine lors de son incorporation au 52e RI le 12 août 1914. Nommé médecin auxiliaire au 130e RI le 3 octobre 1914. Cité à l'ordre du 4e CA le 3 mars 1915 A montré le plus grand... [Lire la suite]
04 septembre 2016

En position sous le brouillard

931 Lundi 22 avril 1918 Il y a encore de la neige ce matin ; je dors jusqu'à 9 heures. Puis, je descends ; il y a un peu de brouillard. DESCARPENTRIES ne vient pas déjeuner et je remonte avec la corvée de matériel. Il commence à pleuvoir. Ma section doit monter demain en ligne ; ce n'est pas trop tôt car je commence à en avoir assez des autres. La neige fond petit à petit et il y a une boue phénoménale. 932 Mardi 23 La 4e Section se prépare à descendre et, en bas, je trouve la 2e qui m'attend ; cela me fait... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 août 2016

Du brouillard et de la grimpette

924 Lundi 15 avril 1918 Personne ne me réveille pour l'alerte et je ne m'en aperçois qu'à 5h1/4. Il fait un brouillard opaque et il pleut. Je fais la visite de l'îlot qui est situé d'une façon merveilleuse sur le sommet de la cote 732. Mon prédécesseur ayant reçu un coup de main, on n'a gardé que la contrepente. Les réseaux sont assez bons mais les abris laissent à désirer. On s'installe ; je ne descends pas déjeuner à Wissembach et ce n'est que vers midi que je descends. Je trouve les camarades qui m'engueulent parce que je... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 août 2016

Exercices et champagne

917 Lundi 8 avril 1918 Toujours du brouillard. Cet après-midi, je monte à cheval avec DESCARPENTRIES et nous allons vers Champfontaine reconnaître des emplacements ; nous nous engageons sur la route de Wissembach mais des bonnes femmes nous disent que c'est dangereux. On rentre. 918 Mardi 9 Nous mangeons maintenant avec le nouveau chef de Bataillon, le capitaine KUNZMANN. Assurément la popote est plus nombreuse ; il y a un piano dans la maison. La Vosgienne vient s'installer au camp Berniquet ; CULAN a un peu maigri.... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :