21 avril 2009

Le Capitaine DE LA POYPE

De son nom complet Vicomte Roland Marie Xavier PAULZE D'YVOY DE LA POYPE.Capitaine au 4è Chasseurs d'Afrique, passé sur sa demande au 409è d'infanterie. Tué à l'attaque d'Ablaincourt (Somme), le 10 octobre 1916.2 citations :- à l'Armée d'Orient : Chargé d'une reconnaissance en pays ennemi, s'est acquitté de cette mission dans le minimum de temps, et avec beaucoup d'intelligence. - à l'ordre de la 1ère Armée (JO du 16/05/1917) : Officier ayant du devoir militaire la plus haute conception. S'est dépensé sans compter pendant tout le... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 avril 2009

Du 11 au 25 octobre 1916

Extrait de l'historique du 409è RI : Le 11, quelques combats à la grenade ont lieu dans Ablaincourt, mais tous les gains sont conservés et la liaison établie avec le 408è et le 409è. Le 12 et le 13, l'artillerie ennemie bombarde violemment toutes les positions. Dans la nuit du 13 au 14, les Allemands tentent une énergique contre-attaque sur le village. Ils parviennent à se glisser entre le 109è et le 409è et occupent quelques maisons au nord-ouest du village. Mais vivement contre-attaqué à son tour à la grenade, l'ennemi... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 avril 2009

Le 10 octobre 1916 : l'attaque

Extrait de l'historique : L'attaque est fixée au 10 octobre [1916], à 11 h. Le 3è bataillon (Commandant RAITON) est en première vague en liaison à l'ouest avec le 408è et à l'est avec le 109è. Il attaque à cheval sur la route Soyécourt-Ablaincourt et a comme objectifs à atteindre : a) le boyau de la voie ferrée à 600 m de sa base de départ ;b) le boyau Sonore et la tranchée du Cachalot ;c) les routes et le carrefour en 44-88, le boyau du Chêne et la tranchée de " l'Inoubliable Grand-Père ", jusqu'à sa jonction avec ce boyau. ... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 avril 2009

Arrivée dans la Somme

Après le repos mérité de l'été 1916, le 409è RI est appelé à participer à l'offensive de la Somme. Extrait de l'historique : Jusqu'ici, le 409è n'a participé à aucune opération lui permettant de prouver son mordant et son entrain. Écrasé à Verdun, sous les gros obus allemands, il s'est cramponné farouchement au terrain qu'il avait à défendre. En octobre 1916, devant Ablaincourt, il va contraindre l'ennemi à abandonner ses positions organisées depuis 2 ans.Le 18 septembre, le régiment relève le 31è BCP et le 149è RI qui, la... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 avril 2009

Et les Allemands ?

Ils ont les mêmes intentions : faire des prisonniers pour identifier la troupe qui leur fait face. Un homme du génie a entendu, au microphone, l'ennemi dire : " il faut faire des prisonniers du 409è à tout prix."C'est pour cela que les patrouilleurs de chez eux tentent chaque nuit des incursions sur notre territoire. Jusque-là, ils ont été obligés de faire demi-tour ; leurs torpilles nous font des blessés un peu partout dans nos tranchées, que ce soit à Philippe, à l'Oeuf, à Niessel, à Mathieu, à Mingasson, à Charrier, à... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2009

4 juillet 1916 - Saillant 485

le 4 juillet 1916, coup de main sur le saillant 485. Mission : identifier la troupe ennemie, faire des prisonniers si possible.Composition du détachement : 1 Officier, 4 sous-officiers, 9 caporaux, 70 hommes et 7 sapeurs.Même mode opératoire que lors des 2 précédents coups de main : séparation en 3 colonnes.La colonne de droite se heurte à une ligne de tirailleurs d'environ 20 hommes, dissimulés dans les hautes herbes. Les Allemands crient : " Rendez-vous ".Fusillade de part et d'autre, barrage de grenades de la part des... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2009

Quennevières vu du 28 RIR - côté allemand

Grâce à Rémi qui dispose de l'historique du 28 RIR (Reserve Infanterie Regiment) allemand, voici le point de vue allemand. Ce régiment tint le secteur de Quennevières pendant 7 mois en 1916 : [...]Les 1ers jours de juillet furent également extrèmement mouvementés. Les attaques d'artillerie sur les tranchées et leurs arrières continuaient jour et nuit. Idem pour les mortiers qui grondaient sans interruption des heures entières et provoquaient des dégâts sensibles. Le 3 juillet, une patrouille parvint à pénétrer dans une ... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2009

Le coup de main du 2 au 3 juillet 1916

Dans la nuit du 2 au 3 juillet 1916, Jean LAGRANGE monte à son tour un coup de main. Comme CAGNAC, il divise sa troupe en 3 colonnes. Jean LAGRANGE (à droite sur la photo) à Quennevières en 1916 Le 3 juillet, on opère sur le saillant 103. Il faut identifier la troupe adverse et ramener, si possible, des prisonniers.3 colonnes vont marcher sur le point visé ; en route elles rencontreront une patrouille ennemie bien vite dispersée par les grenades, mais laissant un cadavre dans les fils de fer : enfin, on aborde la tranchée boche... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2009

Nuit du 28 au 29 juin 1916 : nouvelle tentative allemande

Tandis que le Colonel s'installait à la carrière Prat et le 1er bataillon au Camp de l'Étoile, les 2è et 3è bataillons tenaient les lignes de Quennevières-Nord et de Quennevières Sud, non sans avoir quelques tués et blessés.Peu de temps après, au milieu de la nuit, le petit poste n°1 en avant du saillant Brimont fut alerté 3 fois par le brave chien qui montait la garde ; comme on entendait un murmure assez confus à peu de distance, les hommes furent réapprovisionnés en grenades. A 1h45, la patrouille boche, composée d'un... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2009

Nuit du 22 au 23 mai 1916

Compte rendu sur le coup de main exécutépar le 409è dans la nuit du 22 au 23 mai 1916(JMO du 409ème RI) Dans la nuit du 22 au 23 mai [1916] le détachement du Sous-lieutenant CAGNAC est parti en 3 colonnes, celle du centre d'un effectif double de celui des 2 autres. Les points désignés de la tranchée ennemie à aborder étaient 95 et Saillant 2-87.A 1 heure chaque chef de colonne, après avoir fait pratiquer silencieusement les brêches nécessaires dans nos réseaux a fait prendre position à ses hommes. La colonne du centre comportait 4... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]