14 septembre 2017

Louis BLOUEN (1895 - 1918)

Deuxième évocation des neuf à venir, celle de Louis BLOUEN. Tout comme le caporal Jean BELLIARD, Louis est décédé des suites de ses blessures à l'HOE B52 de Coulommiers (77). Louis était né à Roussay (49) en 1895. Agriculteur, il avait été incorporé au 90e RI en décembre 1914 puis au 409e RI, probablement au printemps 1915. Blessé une première fois à Soyécourt (80) le 20 octobre 1916, il avait été cité à l'ordre du régiment le 2 décembre suivant : S'est présenté comme volontaire pour aller reconnaître une tranchée et des maisons... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 février 2017

Caporal Henri RAGOT (1895 - 1916)

La transcription d'une partie de la correspondance de guerre d'André SAULNIER est l'occasion de découvrir qui était son camarade RAGOT de Lorigné (79). Une visite sur le site mémoire des hommes nous apprend que celui-ci est décédé à Soyécourt le 30 septembre 1916. Henri RAGOT était né à Lorigné (79) en 1895  Sa fiche matricule conservée aux archives de la Vienne, nous apporte quelques informations complémentaires : Henri était cultivateur et savait lire, écrire et compter. Incorporé à compter du 1 décembre 1914 au 32e RI,... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 janvier 2017

Sous-lieutenant Marcel PAGNOUX (1893 - 1918)

Natif de Moutiers en Savoie, le Sous-lieutenant Marcel PAGNOUX s'était engagé volontairement en 1911 à Tulle (19), alors qu'il était âgé de 18 ans. Incorporé au 139e RI en novembre 1911, il fut nommé caporal en avril 1912, puis sergent en juillet 1913. Il fut muté au 409e RI le 19 mars 1916, et blessé lors de la bataille de la Somme le 10 octobre 1916. Cité à l'ordre du régiment le 9 août 1917 Promu Sous-lieutenant le 23 avril 1918, il fut tué deux mois plus tard, le 22 juin 1918, devant Bussiares (02). Cité à titre posthume... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 octobre 2016

1916 - 2016 : Deux quarts de vin chaud, et en route

Nous restons toute la journée du 21 octobre [1916] dans la tranchée du Prunier que nous quittons le soir vers 22 heures. C'est la relève définitive. Nous ne sommes pas au bout de nos peines, car un trajet de nuit dans un tel terrain est chose dure et dangereuse. En passant près des ruines de Soyécourt, nous essuyons une rafale d'obus lacrymogènes destinés vraisemblablement à une batterie toute proche. Mais ces obus n'auront pas gêné les artilleurs. Ce sont les derniers reçus dans ce que nous appellerons plus tard " notre bataille de... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 octobre 2016

1916 - 2016 : Sentir passer le vent de la mort

12 octobre 1916 par Jean LAGRANGE Le bataillon doit remplacer en ligne le 2e très fatigué. Ordre de reconnaître ses emplacements, les itinéraires pour s'y rendre. C'est une sale corvée qui m'occupe toute la matinée. La marche n'est pas facile dans ce terrain si remué et encombré d'obstacles et de débris, les boyaux sont à moitié comblés, on se promène presque à découvert, aussi mon groupe de liaison doit-il prendre des précautions pour ne pas se faire voir. Ce qui ne nous empêche pas d'ailleurs, d'être salués plusieurs fois par les... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 octobre 2016

1916 - 2016 : l'offensive à la Une de la presse le 11 octobre 1916

11 octobre 1916 par Jean LAGRANGE Pas de contre-attaque pendant la nuit. Nous sommes de moins en moins disposés à lâcher le terrain conquis. Les munitions sont arrivées en grand nombre. Les Allemands blessés sont toujours sur le terrain, on n'a pas le temps de s'occuper d'eux. Quelle nuit ont-ils dû passer ? Ils risquent maintenant d'être atteints par leurs obus. Quelle ironie. Le duel d'artillerie se pousuit mais nous avons nettement la supériorité. Déjeuner pris de bon appétit, la journée sera probablement moins dure que la... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2016

1916 - 2016 : J = 10, H = 11

10 octobre 1916 par Jean LAGRANGELa journée commence par un temps superbe. Le soleil sera de la partie. Notre tâche sera plus agréable. L'artillerie n'a cessé de tonner toute la nuit. Son tir devient de plus en plus nourri, c'est un roulement continu qui durera jusqu'à 11 heures. Dernière préparation destinée à détruire les tranchées boches. Pendant ce temps nous attendons assez fièvreusement il faut l'avouer, entassés dans notre tranchée. Les sacs sont déposés dans des abris car nous marchons allégés, couverture et toile de tente... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 octobre 2016

1916 - 2016 : J'hérite du fardeau

[La période du 5 au 9 octobre 1916] nous permet de nous reposer un peu. Mais tout est relatif. Il n'y a plus à guetter de l'oeil et l'oreille de sorte que, pendant le jour, les troupiers peuvent dormir pendant que pleuvent, sur le tas de pierres que fut Soyécourt les 150 et les 210. Mais, le soir, ce village désertique s'anime, car nous allons achever dans le secteur du 408e les travaux d'approche pour le jour J. Nous sommes employés aussi à transporter et à placer aux endroits choisis par le commandement, les approvisionnements en... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 octobre 2016

1916 - 2016 : Premiers jours de tranchée

L'engagement du 409e dans la Bataille de la Somme eut lieu au mois d'octobre 1916, il y a cent ans. A cette occasion, je vous propose la transcription des souvenirs de Jean LAGRANGE, alors Sous-lieutenant à la 1ère Cie (1er bataillon), Chef de section. 29 septembre au 4 octobre 1916 Après reconnaissance habituelle des positions nous remplaçons en 1ère ligne, la 1ère Cie au boyau du Valet devenu tranchée. Pas de fil de fer devant nous. Lignes ennemies à : 250 m à gauche de la Cie, 800 m au centre, 50 m à la droite. Deux... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 septembre 2016

Roger BERTOIN (1892 -1959)

Le petit-fils de l'un des médecins du 409e m'a contacté récemment, et m'a communiqué un résumé du parcours de son grand-père, Roger BERTOIN. Une recherche sur le site des archives départementales du Rhône m'a permis de retrouver la fiche matricule de Roger BERTOIN, afin de compléter les éléments transmis par Olivier. Son grand-père était étudiant en médecine lors de son incorporation au 52e RI le 12 août 1914. Nommé médecin auxiliaire au 130e RI le 3 octobre 1914. Cité à l'ordre du 4e CA le 3 mars 1915 A montré le plus grand... [Lire la suite]