21 février 2011

21 février 1916 - Verdun

Il y a 95 ans un formidable bombardement débutait sur le saillant de Verdun. Le 409è allait monter en ligne quelques jours plus tard pour la défense du fort de Vaux, au début du mois de mars 1916. Pour le 409è RI , Verdun c'est Vaux devant Damloup, la redoute d'Hardaumont, le fort de Vaux qu'il faut défendre. De nombreux hommes y laisseront la vie : tués ou portés disparus, d'autres seront blessés ou emmenés en captivité : 34 officiers et 1479 hommes de troupe tués, blessés ou disparus. (historique du 409è RI) Avec l'aimable... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2011

Trois frères au 409è RI

Jean-Paul, petit-fils d'Henri BROUSSARD Soldat au 409è RI, cherche à reconstituer son parcours pendant la Grande Guerre.Henri BROUSSARD fut blessé le 6 mai 1917 au Bois du Seigneur, lors des combats de Cauroy. Son nom apparaît sur la liste des pertes comme blessé " au bras gauche par balle ". Deux autres de ses frères (grands-oncles de Jean-Paul) servaient aussi au 409è RI :Le Soldat Albert BROUSSARD et le Caporal Louis BROUSSARD.   Tous deux furent tués à 2 ans d'intervalle : Albert BROUSSARD à Vaux devant... [Lire la suite]
16 janvier 2011

Le Soldat Hervé PROVOST

Le nom du Soldat Hervé PROVOST est inscrit sur le monument aux morts de Delval (44). Merci à Marc pour cette information. Il appartenait à la 7è Cie du 409è RI (2è bataillon) d'après la mention figurant sur sa fiche Mémoire des hommes.Le lieu de son décès est complété par les indications figurant sur le site Sépultures de guerre : les Houyers. C'est le nom porté par un ravin à proximité du village de Vaux et du fort que défendait le 409è RI. Source Geoportail - IGN Hervé PROVOST est inhumé dans la Nécropole nationale de... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 janvier 2011

Raymond LAVAUD écrit au Conservateur de la BNF

6 numéros de " Poil de tranchée " sont numérisés et conservés à la Bibliothèque nationale.4 de ceux-ci furent envoyés par Raymond LAVAUD, illustrateur, mais probablement aussi l'un des responsables de la publication.Voici la transcription de la lettre qui accompagnait l'envoi de ces numéros : Monsieur le Conservateur,Je m'excuse d'abord de n'avoir pas répondu plus tôt à votre lettre du 7 mars, mais je l'ai reçue dans une tranchée de Vaux, alors que des démêlés assez sévères avec les Boches ne nous laissaient pas le loisir... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2010

Henry BORDEAUX - le Fort de Vaux 1916 (4)

[..] Dans la journée du 9, l'ennemi revient à la charge et parvient à s'installer dans la partie est du village de Vaux et dans le cimetière. Il essaie d'atteindre le fort par son versant nord, mais ne put l'aborder : nos feux l'arrêtent à la tranchée qui a été creusée derrière les fils de fer, à deux ou trois cents mètres de l'ouvrage.La journée du 10 sera plus rude encore. II s'agit de justifier le communiqué mensonger qui a annoncé au monde la prise du fort de Vaux.Toute la nuit du 9 au 10 mars et toute la journée du 10, la... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2010

Henry BORDEAUX - le Fort de Vaux 1916 (3)

Un peu plus tard, quand une nouvelle attaque se déclenche plus à l'est, entre le cimetière et les pentes du fort, les grenadiers ennemis qui la précèdent sont revêtus d'uniformes et de casques dont ils ont dépouillé les prisonniers et ils crient en un français chargé d'accent : - Ne tirez pas Ajoutant même le numéro écorché du régiment (409è) dont ils portent les écussons. Déjà, dans la matinée, pour se rapprocher du ravin, l'ennemi s'est servi d'une autre ruse qu'il a plus d'une fois employée. Des brancardiers, montrant... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 septembre 2010

Henry BORDEAUX - le Fort de Vaux 1916 (2)

[...] Notre 303è brigade, colonel NAULIN (408è et 409è régiments) occupe, dans la nuit du 1er au 2 mars, le secteur de la Caillette à Damloup, un bataillon du 408è tenant les pentes du fort, deux bataillons du 409è tenant le cimetière et le village. Le fort lui-même a pour garnison deux compagnies du 71è régiment territorial, la 8è et la 10è (capitaine MAGNANT), plus la 1ère Cie de mitrailleurs (lieutenant BRICARD), composées de braves gens de l'Anjou, consciencieux et calmes. [...] Les premiers jours qu'elle occupe le secteur, la... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 septembre 2010

Henry BORDEAUX - Le fort de vaux 1916

Chiné sur une brocante ce week-end, j'ai trouvé ce petit fascicule de 1932. A la fin de celui-ci, il est indiqué :Ce volume a été constitué avec des pages empruntés à Les derniers jours du fort de Vaux, de Henry Bordeaux (Plon éditeur). Henry BORDEAUX était académicien français, titulaire de la Légion d'honneur et de la Croix de guerre 1914-1918. Dans le recueil des Anciens du 409è, il est indiqué qu'Henry Bordeaux cite le 409è dans ce dernier ouvrage.Par chance, les extraits reproduits citent aussi le 409è RI. [...]16 mars... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 septembre 2010

Gétigné (44) : le Soldat PINEAU

Sur le monument aux morts de la commune de Gétigné figure le nom du Soldat Jean Baptiste Constant Marie PINEAU du 409è RI. Natif de la commune, il avait 20 ans lorsqu'il est tombé dans la Meuse, lors des combats pour la défense du Fort de Vaux.Il est inhumé dans la Nécropole nationale de Douaumont - Tombe 8227. Merci à Marc pour ce relevé.
Posté par dunbarne à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 septembre 2010

Le Soldat Albert ORIEUX

Toujours à partir des relevés effectués par Marc en Loire Atlantique, voici le nom d'un homme du 409è RI absent des listes de l'historique : Albert ORIEUX d'Aigrefeuille.Albert, né en 1897, était probablement engagé volontaire : sa fiche mémoire des hommes indique comme classe de rattachement 1915. Il n'avait que 18 ans.Tombé lors des combats pour la défense du Fort de Vaux, il était âgé de 19 ans. Merci à Marc.
Posté par dunbarne à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :