1071 Lundi 9 septembre 1918

Je me lève à 8 heures et vais voir HADEN. Je passe la journée à ranger mes affaires avec OLLIVIER que je prends comme ordonnance. Je retrouve GUÉDON. En regardant dans de vieilles décisions, je m'apperçois que je suis cité au C.A. J'aurais bien aimé connaître cela plus tôt. On m'affecte comme instructeur au cours de mitrailleuses. Il fait très mauvais, pluie et vent.

1072 Mardi 10

Je me lève de bonne heure et je prends le cheval pour aller à Suippes voir les camarades. Il pleut et l'aller est pénible. Je retrouve DESCARPENTRIES avec grand plaisir.

ChK me reçoit comme un goujat. On m'invite à déjeuner ; le Bataillon mange ensemble, il y a beaucoup de nouveaux qui fêtent leur croix de guerre aussi le repas est-il très animé. Ensuite on chante. FRIDOLIN est de la fête et je vais le taper. Je reviens avec CULAN ; la pluie a cessé et le retour est assez agréable. Mais le soir il fait froid.

1073 Mercredi 11

Ce matin, je me présente au cours de mitrailleurs, et l'après midi, je fais de l'anglais.

Très mauvais temps, j'ai attrapé un bon rhume.

1074 Jeudi 12

Je fais la grasse matinée mais cet après midi, j'assiste à la théorie. C'est plutôt rasant. VALLENT est rentré de convalescence.

1075 Vendredi 13

Je vais à la théorie toute la journée. Temps toujours froid. Rien à signaler.

1076 Samedi 14

Le temps à l'air de se remettre au beau : cet après-midi, je vais au tir avec des St Étienne. Tout va très bien.

1077 Dimanche 15

Temps très chaud. Je fais de l'anglais pendant l'après-midi, mais je m'ennuie tout de même.

Avec l'aimable autorisation de son petit-fils - Merci de ne pas reproduire sans autorisation