Éric, qui a entrepris des recherches sur l'un des cousins de son grand-père : le Soldat Charles DUBOIS est entré en contact via le blog Autour des drapeaux.

Il a retrouvé la fiche mémoire des hommes, s'est procuré la transcription de l'acte de décès (jugement déclaratif), la fiche matricule disponible sur le site des archives départementales de Paris. Il s'est également documenté sur le 409e en trouvant l'historique sur le site de la Bibliothèque nationale de France (BNF) et le Journal des marches et opérations (JMO) sur le site mémoire des hommes.

Charles DUBOIS ayant été porté disparu, j'ai cherché dans la base de la Croix-rouge internationale, où j'ai découvert la fiche ci-dessous qui complète les recherches faites par Éric.

C_G1_E_13_01_0680_0700_0

Ce document nous apprend que Charles était affecté à la 7e Cie du 409e (2e bataillon) : cela pemettra à Éric de reconstituer plus précisément le parcours de Charles.

Au bas de la fiche, on apprend que la famille avait entrepris des recherches et que celles-ci révèlèrent, par l'intermédiaire d'un autre prisonnier détenu au camp de Quedlinburg, que Charles était devenu fou (probablement face à l'intensité des combats) et qu'il avait été tué par balle près du Fort de Vaux.

Porté disparu, son décès fut fixé au 8 mars 1916 par le jugement du Tribunal de la Seine du 29 avril 1921.

Une consultation de la base des sépultures de guerre (inhumations dans des nécropoles nationales) indique que les restes de Charles furent probablement découverts après 1921 et identifiés.

Le Pôle national des sépultures apporte les précisions suivantes : le corps de Charles fut découvert en 1934 dans le ravin des Grands Houyers et inhumé à la Nécropole nationale de Fleury devant Douaumont (55), où il repose aujourd'hui, tombe 12357.