02 novembre 2012

L'Aisne - le ravin de Sancy, la Malmaison (2)

Si je nomme ces lieux d'enfer et si je revis ces scènes d'alors, c'est parce que l'Abbé RAMBAULT les connut par coeur, et que je l'ai vu accompagner une fois de plus, par une vieille habitude, un groupe de volontaires qui, sous un tir de barrage roulant comme un tonnerre, partaient de la Ferme Colombe  dans la direction de la ferme Vaurains, reconnaître les abris de deuxième ligne pour en apprécier l'importance et rapporter de précieux renseignements. Il revint dans un état lamentable, le casque bosselé par les éclats, le bleu... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 octobre 2012

L'Aisne - le ravin de Sancy, la Malmaison (1)

Les mois de septembre et octobre nous trouvèrent montant une garde sévère sur le promontoire de l'Aisne où commence le fameux chemin des Dames, dans la préparation et l'attente de l'attaque puissante qui devait nous donner avec un plein succès les carrières Bohéry, Montparnasse et le fort de la Malmaison. La tâche était ardue : le travail commandait ; l'Allemand, nerveux, sentait l'offensive prochaine et voulait pénétrer nos secrets. Plusieurs fois dans les 24 heures, des détachements précédés de la trombe des torpilles... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2011

Souvenirs de Reims (2)

[...] A Reims, rue du Cardinal-de-Lorraine, dans le voisinage immédiat de la majestueuse cathédrale, un vieil hôtel restait encore debout ; mais il tremblait quand un " gros calibre " s'abattait à ses côtés. On avait un accès facile dans cette maison solitaire que l'on gagnait à travers les décombres ; Son Éminence le cardinal LUÇON revevait continuellement, avec le même accueil de rayonnante bonté, les innombrables visites que les autorités militaires françaises et alliées comme les plus humbles soldats lui faisaient.Il était si... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2011

Souvenirs de Reims (1)

[...] Après le repos de la Marne, dans le pays de Dormans, on apprit avec une certaine satisfaction qu'on se rapprocherait de Reims. Déjà se profilait à l'horizon l'imposante silhouette de la cathédrale, et chacun caressa le rêve de visiter la ville, une des plus malmenées par les Allemands. On fut servi à souhait. Au bout  de l'avenue de Laon, sitôt passée la Ferme Pierquin, un squelette de ferme, les sections s'éparpillèrent à cheval sur la route de Neufchâtel, à droite de Brimont jusqu'à Bétheny qui était comme un faubourg de... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2010

4 mai 1917 vu par l'Abbé RAMBAULT

Le 4 mai [1917], on demanda à la division [la 167è DI] de pousser en avant. Les régiments se succédèrent en vagues puissantes qui franchissaient le canal à l'écluse du Godat et le marais voisin sur de mauvaises planches très repérées par l'ennemi et qu'on appelait " des passerelles ", pour atteindre de là le fameux boyau Séchamp et attaquer le Boche dans ce qui lui restait du Bois du Seigneur. Carte extraite du JMO du 252è RI Il s'agit probablement de l'actuelle écluse n° 5 du Gaudart, on peut également apercevoir les... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2009

Aperçu du quotidien de l'Abbé RAMBAULT - mai 1917

L'attaque ne donne pas. Mais nous nous vengerons. Le bombardement est intense. Comme abri j'ai ma toile de tente et un sac à terre. Nous allons à l'attaque. Les Allemands se jettent sur nous. C'est la boucherie. Mon Dieu, que de morts ! Je fais leur relève tout le jour, et je m'arrête, à bout de force, vers les 4 h du matin. Il a fallu retourner aux lignes - terribles jours pour le 409è qui se bat glorieusement mais inutilement peut-être - Explosion de grenades et de fusées dans l'abri du commandant du 2è bataillon ; 15 cadavres, 12... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :