Dans le récit de la journée du 9 mai 1917 que fait Jean LAGRANGE, deux noms de victimes apparaissent : ceux de MESMIN et JOUMARD.

Après avoir évoqué Alphonse MESMIN, c'est donc le tour d'Antoine JOUMARD.

Antoine était un Stéphanois né en 1893. Il exerçait la profession de fumiste lors de son recensement.

Incorporé à la 15e Section d'ouvriers d'administration (SCOA) en novembre 1913, il fut classé service armée par la commission de réforme de Nice en octobre 1914.

Nommé caporal en novembre 1914.

Affecté au 409e RI le 21 mars 1915, puis au 2e Régiment du Génie en octobre 1915.

Probablement réaffecté au 409e RI à une date ultérieure ou en subsistance dans ce régiment.

Il fut tué le 9 mai 1917.

archives_G301467R

Sa fiche mémoire des hommes n'indique pas cette provenance du 2 RG mais du 32e RI. Par ailleurs les numéros de matricule au corps et au recrutement sont inversés.

Son père avait reçu un secours de 150 francs en juillet 1917.

Antoine avait reçu la Médaille militaire et la Croix de guerre.

Médaille militaire

crx_g1

Antoine JOUMARD est inhumé à la Nécropole nationale de la Maison bleue à Cormicy, tombe 561.